Aller au contenu principal

Budget programme 2020-2022 du MJPEJ : Le Ministre Salifo Tiemtoré devant la COMFIB

(Ouagadougou, 25 octobre 2019) – Le Ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré, accompagné d’une forte délégation a exposé les grandes lignes du budget programme triennal (2020-2022) de son département, aux honorables députés membres de la Commission fiances et budget (COMFIB), de l’Assemblée nationale.

Ce budget programme, élaboré en cohérence avec le Plan national de développement économique et social (PNDES) est arrimé à trois programmes. Il s’agit du triptyque : « Jeunesse, Formation professionnelle, emploi ».

Le programme Jeunesse, avec une prévision budgétaire de 2 160 594 000 F CFA en 2020, vise à encadrer la jeunesse afin qu’elle soit une jeunesse responsable, autonome, jouissant de ses droits, respectueuse de ses devoirs et pleinement engagée pour relever les défis de développement du Burkina Faso.  Il est bâti autour de sept (07) actions.

Le Programme Formation professionnelle, avec une prévision budgétaire de 5 638 873 000 F CFA en 2020, vise à améliorer l’employabilité des jeunes pour favoriser leur insertion dans les emplois et les métiers porteurs. 

Le programme budgétaire « Emploi », avec une prévision budgétaire de 3 763 917 000 F CFA en 2020, vise à renforcer la dynamique de création d'emplois productifs et décents.

A ces trois programmes s’ajoute un autre dénommé « Programme pilotage » qui a pour objectif de renforcer les capacités stratégiques et opérationnelles du MJPEJ. Les prévisions budgétaires au titre de 2020 de ce dernier programme sont de 1 860 330 000 F CFA.

Outre ces poches budgétaires, le Ministre Salifo Tiemtoré a fait un plaidoyer auprès des membres de la COMFIB afin que son département, qui a vu son budget passer de 28 milliards à sa création à 13 milliards actuellement puisse connaitre une hausse substantielle pour lui permettre de consolider six (06) actions majeures à savoir : construire des centres de formation professionnelle, réaliser une enquête nationale sur la main d’œuvre, renforcer les activités du projet Opération permis de conduire, renforcer les activités du Projet d’appui à l’insertion socio-professionnelle des jeunes en fin de cycle ; d’acquérir des kits et unités économiques au profit des jeunes et des femmes, d’élaborer la Stratégie nationale de l’emploi.

La Direction de la communication et de la presse ministérielle